Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Actualité de l'entité
  • : Ici vous trouverez l'essentiel de l'entité , sa musique , ses textes, ses projets.
  • Contact

Nombre de visites

Pour écouter l'Original

Texte libre

29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 11:15

 

Nous voilà donc seul avec nos états d'âmes sur leur bateau ivre, sur leur bateau de marchandise, dans leur crise économique, dans leur dérive patriotique. Mais qui contrôle sa vie? A savoir du lundi au manchedi? Mais qui contrôle son existence? Nous voilà donc seul quand la sérénité prend ses distances. En société on cache soigneusement ses démons, ses bassesses, ses envies de sex, ses perversions. Oui bravo tu te forges une personnalité dure à l'intérieur de la ville et ses murs. A l'heure d'une communication exacerbée j'amorce la conversation à coup de sms sous le porche. Et toc toc je frappe à la porte. Caméra au point je réclame du mélodramme des tics des tocs de l'audimat et surtout pas de flop. J'appartiens à une culture du résultat, à une croissance à un bénéfice à tout va. Est-ce que tu vois l'enjeux.

Refrain : On naît seul, on vit seul, on meurt seul chaque jour regarde les hommes qui tombent. Pour l'amour, les sentiments suis-je dans les temps? Attendre attendre la lumière, s'apercevoir sur terre que tout n'est que cendre, que l'on reviendra tous oui tous poussière. 

Nous voilà donc seul avec nos lance-flamme, nos armes de destruction massives. Qui protège qui? Qui prépare sa récidive? Epargner, annihiler une vie humaine rien que dans ces mots de politique je m'inprègne. Suis-je condamner à visionner la mort par le biais de ma télé? Donc suis-je habitué à la misère de l'humanité? Oui je ne ressens plus aucun effet, j'habite en occident et j'ai un égo démeusuré. Plus d'aptitude à me révolter dès mon plus jeune âge on m'a formaté. J'ai ingurgité un maximum de culture de masse. Mon environnement m'a appris à ne voir qu'en surface. Car c'est déjà un fardeau chaque jour de se repositionner, de garder ses repères. Alors comment puis-je me préocuper du monde de son destin de la terre comment puis-je?

Refrain

Nous voilà donc adulte capable responsable de discerner en plein tumulte, de décider entre le bien et le mal. Me voilà donc déçu, tendu, vu que tous repose sur l'argent qui rend disgracieux tout ce qu'il touche, enlève le pain de la bouche. Encule facilement sous les douches. Nous voilà donc seul, nous voilà donc seul.

Refrain

Partager cet article
Repost0
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 11:39

                                                                              KIKI

Je veux prendre dans ma toile d'arraignée. Je veux etre ton spiderman. Ton mal, ton man qui crâne en  haut des buildings. Kikikirsten je veux te dire what's up ou good evening. T'es mon actrice fêtiche ma tentatrice. Rousse ou blonde je t'applaudis comme 10. Je suis un fan t'es ma cam. J'ai tous tes films, toutes tes photos je suis pire qu'un ado. Viens en france! Viens on danse. Je doute de rien quand mon coeur balance.

refrain

Oh! Ecoutes-moi, oui attends-moi! Oh ! Tu sais que je t'aime. Eduques-moi, oui attends moi! Tu sais ce que je sème. Oh kirsten t'es tel un ange. Oh Kirsten j'ai faim je te mange.

Avec toi je m'évades. Ton sourire angélique m'évite la noyade. Mais j'aime pas quand t'embrasse d'autres acteurs. Je sais c'est Hollywood. Moi je suis genre boys in hood. Quand j'aime  j'idéalise  je frise l'obsession. Interdiction t'es un autre mec je suis le nec plus ultra, un tiffosi, un ultra. Joues dans mon film, ma love story. Baby j'entends d'ici les on dits, les galas, les voici, l'original avec kiki. Moi je dunk Kirsten Kirsten Dunst Dunst.

refrain

T'es dans mon écran mais c'est pas suffisant. Y me faut plus que des posters dans mes wc. Il faut que tu connaisses l'Original mon identité. Qu'est ce que je peux  faire? Devenir une star ou sinon je finirais six pieds sous terre. Je suis dingue mais tu me déglingues. Tu mets la barre haute t'inquiète je suis genre moral de vietcong. Logue est l'attente même en tong mais un jour à ta porte ça fera ding dong. T'es ma VIP quitte à passer par la CIA. Promis chérie je te trouverai. Un petit franchi rien que pour toi kiki. Promis dès le départ je parlerai ^pas de lit.

Tous droits réservés.

L'Original.                            

Partager cet article
Repost0
11 avril 2006 2 11 /04 /avril /2006 12:01

Malveillance

Explicit sheet lyrics

Ok je viens là je déballe un tas d'idée. J'ai tout un stock de malveillance. Tu reconnais le style corrosif, caustique, toxique. Je fais dans le patos, dans le crados comme Bataille et Fontaine. Ouais ma grosse, chialle devant mon rideaux. Delarue tu crois qui se gêne. Faire de la détresse humaine son fond de commerce. Hey gamin emmerde ta mère. Crie lui dessus, chie lui dessus. Oauis c'est ça. Y a combien de mec qui se font un tas de fric en popularisant en diffusant de la merde à grande échelle.Moi je connais un type il s'appelle Jean Endemol. Moi je connais un autre type il s'appelle Arthur. Celui qu'ouvre les boîtes les boîtes pour voir s'il y a le pactol. Hé il paraît que tu veux devenir une star. C'est trop facile je te présente Raphael Ricchi ou Delaroche Joubert c'est des tops c'est mes cops elles aiment les artistes elles aiment les tentes comme toi, les blairs bloqués à la période pré-ado. HUMM ça fait mal! Normapl je suis malsain. Je suis un casse tête pour Castaldi mais pas une pute un has been qui se prostitue dans première compagnie.Le problème c'est que j'ai trop d'inspiration pour être en stagnation. Je veux juste une invitation pour qui veut gagner des millions.Jean-Pierre pense à moi.Tout le monde vrre que je suis plus marrant que ton voisin et pus beau que ton copain. J'ai tellement d'ambition que Kristen Dunst est dans mes prémonitions. C'est dingue tout ce qu'on peut faire avec un stylo.Hein mon petit sarko, je fais mon show comme toi. Hein mon petit zorro populiste tu veux être sur la liste des présidentiables. Je te déclare coupable d'égocentrisme, de reconnaissance minable, exécrable j'avoue je suis mais j'adore. J'ai un problème au niveau de la cafetière. Alors je me défoule avec vous vous êtes mes serpillères.Ah désolé j'avais pas vu t'es un vip, un people. Toi tu n'est pas une merde tu ne fais jamais pipi mais ça m'empêche pas de te dire que j'en est rien à foutre de ta gueule de larve de batard de raclure de bidet coupé coupé tout ça au montage. Dommage, dommage t'as en face de toi le producteur, je dirai même le chanteur sans oublier le compositeur et pour finir l'auteur . Alors j'ai carte blanche pour t'écarteler je dirai même te dépeucer à la Patrick Lelay.

Tous droits réservés.

L'original

Partager cet article
Repost0
10 avril 2006 1 10 /04 /avril /2006 23:09

TANDEM

Ecoute pour elle j'avais des sentiments, une émotion, une dévotionMais elle m'a quitté, bleufé, leuré. C'était ma passion, ma raison de vivre. Pour elle j'étais en faction, je voulais plus de ration, de bonheur, de malheur. Dans mes yeux tant de déception de frayeur. Elle m'a quitté, passé au broyeur. Mais je l'aime encore. C'est ma laine, ma reine, ma crème.J'ai la fleme de voir la peine qu'elle cause. J'ai la fleme d'éviter l'overdose. Mon coeur a été pillé. Mon coeur a été brisé. Notre amour, elle l'a bradé, soldé, vendu aux enchères, à bas prix au profit d'une force étrangère on m'a dit. T'es parti avec ce mec sans rien dire sans avertir. Pour toi je suis plus d'actualité hein je suis obsolète tu me considères comme un viet dans ton monde d'esthète. Tu piétines ma vie, noircis ma rétine, saccages mon estime. Sans toi, pulsion meurtrière crime parfois. J'ai besoin qu'on s'explique, j'ai besoin de te voir.

Refrain : J'ai trop de problème depuis qu'il y a plus de tandem. Ou est la femme que j'aime? Trop de peine trop de larsène. Ton visage mes migraines, ta fuite si soudaine. J'ai trop de problème depuis qu'il y a plus de tandem. Ou est la femme que j'aime? Trop de peine trop de larsène. Ton visage mes migraines, ta fuite si soudaine. Ecoutes mes sentiments, mes émotions moi j'ai pas compris la fin de la scène.

Rentrer tard, bar, bagarre, baffe, blafare. J'ai encore bu hier. Maintenant je flirte avec les bières, les histoires, les faits divers, les déboires. Sans elle pas la peine de faire l'effort. Sans elle je perds le nord. Je ne suis qu'une ombre une bombe dangereuse sur le point d'exploser car trop amoureuse trop sulfureuse. Désarroi de l'âme que la honte s'abatte sur moi, j'essuie des larmes. Imaginer ton retour pour changer le silence en vacarme. Fini le temps ou j'appelais ta mère le cerbère. Fini le temps de chasser avec ton père à la winchester. Mise en bière de notre avenir par là même de mes sourires. Ecrire, écrire pour moins souffrir. Se remémorer quelques souvenirs, quelques fous rires. A la fin du jour je marche sur le trottoir, emprunte les ruelles du vice et achète de l'amour le soir (x3)

Refrain

Pour elle j'ai tout acheté, j'ai tout fait. Vêtements, grand restaurant,  champagne courant, F4 appartement. Ma faiblesse, ma gentillesse pièce maîtresse de son jeu. Ma faiblesse, ma gentillesse pièce maîtresse de l'enjeu. Idiot ensorcelé à la tirelire morcelée. Comment éteindre la flamme? Rayer cette femme ci-tôt. Je l'ai dans la peau, au cerveau, dans ma tête, au boulot stop s'en est trop.

L'original.

Tous droits réservés.

 

Partager cet article
Repost0